VOYEURISME MEDIATIQUE

PLUS DE VIDEOS

Voyeurisme médiatique

2015

04mn17

Foundfootage, montage.

Alain RESNAIS, 1981: " Sans doute j'ai senti qu'à chaque fois, on ne pouvait en effet que suggérer cette horreur. (...) A chaque fois que l'on montrait quelque chose de complètement réel à l'écran, et bien l'horreur disparaissait."
En confrontant ainsi ses dires à ce que l'on peut rencontrer comme problèmes médiatiques de nos jours, la question du journalisme comme vérité pure se pose. 
Faut-il, pour dénoncer, confronter le spectateur à la violence dans les médias, et à quel prix ?
Où se situe la limite entre voyeurisme et information ?
En prenant appui sur des conflits majeurs au coeur de l'actualité d'aujourd'hui, il s'agit ici de pointer du doigts un malaise présent dans l'information dont il est difficile de faire l'impasse: jamais les médias n'ont été aussi nombreux et variés, et pourtant, jamais l'information n'a été aussi insatisfaisante et partiale. 
Face a un tel paradoxe, à mi-chemin entre omniprésence et inutilité, le journalisme semble perdre de vue son but premier: apporter une parole à la société sur elle-même, mais surtout par elle-même.
Ainsi, la Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay, juge « scandaleux qu'en dépit de leurs énormes souffrances, la situation difficile des blessés, déplacés, détenus et familles de personnes tuées ou disparues n'attire plus guère l'attention ».
Le silence est devenu la « paralysie internationale » qui « encourage et enhardit » les « assassins, les destructeurs et les tortionnaires ».
Certains crimes de guerres semblent alors être délaissés aux profits d'informations des plus moindres, et pourtant, paradoxalement, on retrouve sur de nombreux sites internet une quantité aberrante d'images d'une violence extrême, exposées de manière totalement désengagée, et purement destinées à un voyeurisme malsain et dénué de toute ambition informative.

Le libre accès n'est plus à l'information, mais à son simple spectacle morbide, détaché de son contexte même.

__________________

En Août 2014, selon l'ONU, 
191 369 personnes ont été tuées en Syrie depuis Mars 2011,soit plus du double des 93 000 morts établis il y a un an. Parmis elles, 8 803 mineurs, dont plus de 2 000 enfants de moins de 10 ans .

Le 3 Août 2014, après 29 jours d'offensive contre Gaza, les secours locaux estiment à 1 867 les morts palestiniens - dont 1 176 civils- et 485 000 réfugiés palestiniens.

My girls want to party all the time

Année de production : 2015

Durée : 3:31 min

Montage

 

Vidéo diffusée dans le cadre de l'exposition My Girls Want To Party All The Time, au Péripate du 22 Octobre au 2 Novembre 2016, à Paris.
facebook.com/events/1473561276284178/
Montage: Chloe Sharrock
Avec des images de: Antonin Bouvier 
Musique: Oppenheimer Analysis - The Devil's Dancers

Candy for richmen

Année de production : 2014

Durée : 2:26 min

Montage

 

Campagne Candy for Rich Men, collection été 2014.
Images: Antonin Bouvier

Shadows

2015

Durée : 1:33 min

Réalisation/Montage

SITE: shadows.persona.co/

Une installation immersive spatiale, visuelle et sonore. 
Une mise en abîme cinématographique sur triple écran. 
Une réflexion sur le placement du spectateur face à l'espace d'une oeuvre.

Dans le cadre de la semaine des Arts de l'université Paris VIII. 
2 Rue de la Liberté, Mardi 22 et Vendredi 25 Mars 2016, bâtiment A.

Avec une composition sonore de Lucien. 
soundcloud.com/luciennn
facebook.com/lucienfanpage

Beats on Boat 

Année de production : 2014

Durée : 2:30 min

Montage

 

UNCIVIL prod présente:
BEATS ON BOAT croisière électronique sur la Saône
Dimanche 7 septembre 2014 // Lyon

OLIVER HAFENBAUER (Live at Robert Johnson, Die Orakel - Francfort / DE)
OFFEN (In/Side - Lyon / FR)

Images : Anthony Bouvier
Musique : Portable - A Process (Live at Robert Johnson)
Partenaires: Brasseries Kronenbourg

© CHLOE SHARROCK 2020 / All rights reserved